Les Arts Décoratifs – Découverte

Une fois n’est pas coutume, j’ai accepté d’aller à une soirée à laquelle Monsieur était invité par un de ses fournisseurs. Une soirée « boulot » quoi.

Avant que la grippe nous tombe dessus !

L’endroit avait l’air super sympa alors je me suis laissée tenter et puis sinon il n’y serait pas allé tout seul…..

Nous étions donc invités au Musée des Arts Décoratifs à Paris, juste à coté du Louvre et pour l’occasion il était privatisé pour les invités.

Avoir à disposition un musée c’est vraiment une chance exceptionnelle, pas de monde, pas de bousculade et de très belles choses dont j’ignorais même l’existence.

Un lieu donc majestueux et un buffet traiteur servi et organisé par Lenôtre.

Nous n’avons pas beaucoup mangé car nous avons visité et Monsieur avait des obligations professionnelles mais nous nous sommes tout de même régalés dans tous les sens du terme….

Bon allez assez discuté, je vous emmène visiter…….

L’arrivée des premiers invités vue d’en haut dans les galeries du musée….

20150116_195325-1_resized (3)

20150116_193305-1_resized (5)Une des inscriptions sur un des murs, « qu’est ce donc que le gout ? » Bonne question, vous avez 2 heures 😉

20150116_193504-1_resized (4)Cet objet à attiré ma curiosité, une mouchette et son plateau ??? au XVIIIe siècle on ne soufflait pas sur les bougies on les mouchait afin qu’elles ne fume…cliquez sur la photo pour l’agrandir et en savoir plus 😉20150116_193609-1_resized (4)Le salon de l’hôtel de Serres vers 1790-1795, en parfait état de conservation.

20150116_194602-1_resized (3)La chambre à coucher de Louis Philippe 1836-1840, les lits sont tous petits, à cette époque les gens étaient beaucoup moins grands qu’aujourd’hui 😉

20150116_194935-1_resized (3)

Un salon sous le second empire (1852-1870)

A cette époque les salons sont envahis de meubles aux décors éclectiques inspirés par les XVII ET XVIIIe siècles

 

 

20150116_195020-1_resized (3)une des consoles de plus près, en bois laqué noir, incrustations de nacre, décor peint et doré venant d’Angleterre vers 1850. De toute beauté….

20150116_200804-1_resized (3)Une vue sur le boudoir de l’hôtel particulier à Paris de Jeanne Lanvin à Paris vers 1921-1922

 

20150116_200545-1_resized (3)

Le paravent qui se trouvait dans sa salle à manger en bois laqué et doré, une pièce unique car le paravent faisait toute la largeur et la hauteur du mur !

20150116_200025-1_resized (3)Une chaise longue, oui c’est bizarre mais c’est comme ça qu’elle s’appelle. Fabriquée vers 1903 en poirier mouluré et sculpté.

20150116_195720-1_resized (3)D’étranges sculptures, comme celle-ci, l’infante ou la fillette au pantin de 1888 en bronze patiné ou encore

20150116_195651-1_resized (3)L’enfant endormi, en cire patinée de 1895

 

20150116_200722-1_resized (3)

 

De beaux tableaux comme l’enfance d’Orphée, huile sur toile de 1919 réalisé par Paul Verra

20150116_200410-1_resized (3)

 

Ou la jeune femme à l’ombrelle d’Henri Lebasque datant de 1909, huile sur toile20150116_193712-1_resized (4)

Ou encore cette toile dont je n’ai pas trouvé le nom ni la date mais avec des couleurs magnifiques20150116_195824-1_resized (3)De l’émail peint sur du cuivre, cadre en ébène à champ d’étain gravé de Paul Grandhomme réalisé en 1889.

20150116_200129-1_resized (3)

ou encore ce vitrail de toute beauté !

20150116_201014-1_resized (3)Un autre, expédition des profilés par le chemin de fer, de 1930 en verre imprimé, verre à l’or, verre gravé et plomb……désolée pour les photos pas très nettes, c’est dans ces moments là que je regrette de ne plus avoir d’appareil photos 😦

20150116_195107-1_resized (3)Une pièce monumentale,  le vase des arts, sculpteur Christofle et cie vers 1880 en bronze patiné, argenté et doré

20150116_195047-1_resized (3)Ou encore ce chandelier immense

20150116_193940-1_resized (4)Une pièce entièrement réservée à des horloges, bibelots, vaisselles, vases, carafes, en or, en cristal ou en argent..20150116_194831-1_resized (3)

Deux splendides pièces en cristal mais je n’ai pas trouvé la provenance ni la représentation, c’est dommage

20150116_194503-1_resized (3)20150116_194430-1_resized (4)

Enfin la cerise sur le gâteau le berceau du Duc de Bordeaux et oui tout dans la démesure, à mon avis il pouvait contenir au moins 4 enfants 😉

Voilà la visite est terminée, c’était un peu long mais j’espère que ça vous à intéressé, c’est pas tous les jours qu’on à l’occasion de visiter un musée privatisé !

 

A très vite pour l’anniversaire du blog 😉

 

Passionnément vôtre……….

Passion Macarons

396076_331027460264477_858731897_n

Les macarons et moi c’est une vieille histoire……….

Je suis gourmande oui, mais en même temps très raisonnable, mon entourage dit souvent d’ailleurs que je ne suis pas une grosse mangeuse.

Par contre, quant il s’agit de macarons alors là pas question de refuser.

Jusqu’à maintenant j’en avais déjà gouté des différents mais bon rien de transcendant, mes préférés restaient les Ladurée.

Chaque fois que c’est possible, quand je suis sur Paris, c’est à dire rarement, je vais chez Ladurée chercher quelques macarons, impossible de ne pas y faire un petit détour.

Je n’aime pas seulement les macarons chez Ladurée, j’aime aussi leurs thés, les pâtisseries et leurs frites et oui  des frites !!qu’ils appellent d’ailleurs des « pommes pont-neuf »!!

Ce que je ne connais pas encore ce sont leurs chocolats mais ça ne saurait tarder (vous saurez  bientôt pourquoi)et justement ils viennent d’ouvrir une boutique qui leurs aient dédiés, j’espère bien la découvrir un de ces jours.

C’est réellement un immense plaisir pour moi d’aller (exceptionnellement) déjeuner ou diner là bas, enfin jusqu’à un fameux jour, mais ça je vous en reparlerais un peu plus bas……..

Alors quand j’ai vu la dernière boîte sortie, qui s’appelle « les merveilleuses » avec une cage et des fleurs dessus je n’ai eu qu’une envie en avoir une.

Oui mais je n’habite pas Paris, et faire un aller-retour rien que pour une boite de macarons ça revient cher.

Heureusement il y la super copine  qui se propose d’aller m’en chercher une !! et voilà la fameuse boite……

20130301_095033 (3) 20130301_095112 (3)

Le hasard fait bien les choses, le même soir, Monsieur avait un diner professionnel et a rapporté le dessert………..des macarons de chez Lenôtre !!!!!!! génial non, tout ça dans la même journée….ou plutôt soirée !

20130301_095328 (3) 20130301_095338 (3)

Enfin on n’a pas tout mangé le même jour, non non, mais on s’est bien régalé.

20130309_200430 (3) 20130309_200533 (3)

Et puis, à peine quelques jours plus tard en se baladant, on découvre les macarons de Pierre Hermé alors tant qu’à faire poussons le vice jusqu’au bout on n’est plus à quelques macarons près 😉

Bien évidemment vous voulez savoir lesquels je préfère et bien je ne peux pas vous dire.

J’adore la présentation des macarons de chez Ladurée et leurs parfums rigolos comme la fraise tagada mais ceux de chez Lenôtre sont certainement plus subtiles au niveau du gout, des parfums et de leur tenue.

Quant à ceux de Pierre Hermé, ils sont totalement différents, j’aime beaucoup leur présentation mais ils sont de loin les plus chers et personnellement, si leurs parfums sont irréprochables j’ai un peu mal avec leur mélange bizarre.

Au moins,  j’ai gouté les trois en très peu de temps d’intervalle et je n’arrive pas réellement à dire lesquels sont les meilleurs mais j’ai un petit faible pour Ladurée en 1er et Lenôtre en second, mais ce n’est que mon avis et mon goût personnel.

Comme je vous le disait plus haut, j’aime bien aller de temps en temps déjeuner ou diner chez Ladurée. Mon restaurant préféré étant celui qui se trouve rue Bonaparte, beaucoup plus discret et tranquille.

A mon anniversaire, en décembre 2012, j’avais envie d’aller faire un tour sur les Champs Elysées pour voir les illuminations et les décorations des boutiques. On en a profité pour déjeuner chez Ladurée mais sur les Champs Elysées………oh rage oh désespoir !! c’était l’usine !! une queue jusque dehors, heureusement pour nous, nous avions réservé.

Dès l’apéritif ça a commencé à partir en vrille, je commande un kir royal avec une fraise fraiche et comme il n’y en a plus la serveuse prend l’initiative de m’apporter un kir différent. Je lui en fais la remarque et me dit qu’il n’y avait plus de fraise alors elle a pris ce qu’il y avait…..c’est cool 😦

Ensuite, le plat, froid, les pommes pont-neuf pas cuites,la salade pas assaisonnée enfin juste parfait quoi ! j’en ai laissé plus de la moitié dans mon assiette, là encore je fais la remarque à la serveuse qui me dit qu’elle va faire remonter l’information en cuisine…….je sais très bien ce que cela veux dire ayant travailler dans la restauration(en gros rien à foutre !!)

Viens le dessert, des macarons, rien à dire, classique.

Par contre, comme nous sommes déjà dans le restaurant nous avons la possibilité de commander une boite de macarons sans faire la queue au rez de chaussée à la boutique. Nous décidons donc d’en commander une et commençons à choisir nos parfums.

Seulement encore un hic ! on ne peut pas choisir les parfums, ils sont imposés et si ça ne nous plait pas et bien tanpis.

Ce sera donc tanpis car j’aime pas qu’on choisisse à ma place !!! naméo……..

Ensuite les cafés, pas de soucis, par contre une attente interminable pour avoir l’addition et attirer l’attention d’une des nombreuses serveuses en salle. Nous n’avions pas l’intention de passer l’après midi chez Ladurée mais juste un moment agréable et bien c’est raté !

Nous avons fini par avoir l’addition bien entendu, bien salée d’ailleurs et aucune excuse pour les soucis pendant le repas et même pas un geste commercial, du genre on vous offre les cafés pour nous excuser…….OUI mais c’est mal me connaître……..

Nous sommes partis, et j’ai bien conservé l’addition.
En rentrant, je l’ai scanné et j’ai adressé un petit mail à la direction pour leur expliquer comment s’était passé notre déjeuner.

Il aura fallu presque 5 mois au Directeur pour me répondre et m’offrir royalement deux coupes de champagne à venir boire sur les Champs Elysées.

Bien entendu je l’ai remercier mais j’ai refusé son cadeau car habitant les Yvelines je n’avais nullement l’intention de me rendre exprès sur les Champs Elysées pour boire une coupe de champagne. Je lui ai fais poliment remarqué que la satisfaction d’un client est primordiale surtout dans un établissement qui se veut de « grande classe » comme il me l’a si gentiment faire remarquer.

J’ai moi-même travaillé dans l’hôtellerie de luxe et la satisfaction de nos clients et le service après vente étaient notre priorité.

Alors je pense qu’envoyer une petite boite de macarons ou autres gourmandises de leurs spécialités aurait été la moindre des choses.

Il m’a alors proposé de m’envoyer des chocolats, oui quand même et j’ai même eu le droit de les choisir, alors voilà ce que j’ai reçu.

chocolat laduree

20130504_222751

20130504_222842 20130504_222833

Deux tablettes de chocolats au lait, Les marquis de Ladurée, une aux amandes et l’autre aux noisettes, raisins, orange, pistache.

20130504_222952 (3)

Et une boite de caramels mous enrobés de chocolat au lait. une tuerie, y’en a plus d’ailleurs!

Tout ça était très très bon, d’autant que les tablettes de chocolat n’existe pas depuis longtemps.

Voila la fameuse histoire………

Moralité quand quelque chose ne va pas  il faut le dire.

Et merci à Ladurée pour ses chocolats !

Si un jour vous voulez me faire plaisir, vous pouvez toujours m’offrir une boite de macarons, j’dis ça, j’dis rien 😉

383959_311460965560431_100000895895563_913096_2066588393_n de m’avoir lu !

Passionnément vôtre……………….